Le SAMU au chevet du  SA

 

Rassurons-nous, l’urgence est relative. 
 
Il ne s’agit que d’une visite 200 heures, lors de laquelle, comme préconisé par le constructeur, diverses parties de l’ULM sont démontées, inspectées, nettoyées, graissées, changées parfois. 
 
 
Evidemment, chaque bénévole arrive avec la tenue de travail qui lui convient .
C’est donc un hasard fortuit, si en ce début novembre, les mêmes teintes de bleu et noir se retrouvent autour de notre fidèle 31 SA.
 
 
 
Mais c’est toujours avec le même empressement que l’on s’occupe de sa santé !
 
 
 
 
 
Img 9946
 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Vous devez être connecté pour poster un commentaire