Montage Nynja épisodes 16, 17,18

épisode 16 : un été d'ajustements

 
 
Un été d’ajustements.
 
 
 
Construire un ULM, c’est comme construire une maison, donc :
 
  • Au début, tout semble aller très vite, lorsque la construction prend forme. 
  • Suivent des mois et des mois de finitions, d’ajustements, de réglages, tâches ingrates mais indispensables. 
Les capots et éléments composites nécessitent des heures et des heures de réglage et d’ajustage, avant de s’emboîter harmonieusement. 
 
 
N’oublions pas que si on arrive à placer le capot moteur, dans la vie future de la machine, il faudra aussi pouvoir l’ouvrir et le refermer. 
 
Ça semble évident, comme ça, mais le placement des petits verrous nécessite des heures de réflexion et de perçages.
 
Nos bénévoles sont déjà à l’ouvrage, là-derrière, pour monter les réservoirs d’essence.
 
 
 
Episode 16 1
 
 
Eh oui, pour faire marcher le moteur, il faut de l’essence, et le Nynja sera doté de deux réservoirs en plastique placés derrière les sièges.
 
 
Bon, ils sont en place, mais là encore, la partie la moins visible, et la plus longue, reste à faire :
Tuyaux, filtres, robinets, raccords….
 
 
 
Episode 16 2
 
 
 
La planche de bord définitive, elle, est découpée et percée.
 
 
Les éléments en composite gris qui l’entourent sont également ajustés dans un premier temps grâce à des « clecos », pour pouvoir les redémonter bientôt.
 
Car une fois tous les instruments et radios en place, un long et minutieux travail de câblage attend nos bénévoles , afin que tout soit câblé correctement, avec les fusibles qui vont bien , et les interrupteurs nécessaires.
 
 
On profite pour cette phase qu’il n’y a encore ni vitres ni pare-brise, car une fois ceux-ci installé, l’accès derrière la planche de bord deviendra plus ardu.
 
 
 
Episode 16 3

Episode 17 : les petits détails qui constituent la future machine

 

Ils vont, ils viennent, les petits détails qui, au fil du temps, constituent la future machine volante. 

Tenez, par exemple, voici la petite platine sur laquelle vous brancherez plus tard votre casque. 
 
Découpée, ajustée, limée, percée, fixée, câblée…
 
 
 
Episode 17 1
 
 
Ah ce montage, quel boulot, mais quel boulot ! 
 
Il y en a vraiment de quoi perdre la boussole.
 
D’ailleurs, pour éviter cet inconvénient, Philippe nous a mitonné un support maison, afin que la boussole ( les gens sérieux appellent cela un compas magnétique) tienne le coup dans tous les coups durs et les coups de tabac.
 
Et qu’elle soit visible des deux places. 
 
Encore un travail d’orfèvre …
 
Episode 17 2
 
 
 
Ceci est une hélice. 
 
 
C’est même l’hélice tripale définitive qui équipera notre belle machine.
 
Auparavant, il faudra la monter avec un prolongateur, afin qu’au bout du moteur, elle dépasse exactement comme il faut du capot. 
En attendant, elle reste emballée dans ses protections, une hélice étant par définition assez fragile. 
 
On ne la montera pour de bon qu’une fois la machine transférée dans le hangar à côté. 
 
Transfert qui ne saurait tarder, si l’on en croit la presse people et les réseaux sociaux.
 
 
Episode 17 3
 
 
 

Episode 18 : L'heure du Lexan a sonné

 
 
L’heure du Lexan a sonné !
C’est quoi, le Lexan ?
 
 
C’est tout simplement le plastique transparent qui va servir de vitrage à toutes les parties translucides de notre engin.
Là aussi, il y a du travail d’orfèvre en perspective !
 
Ces vitrages nous sont livrés en feuilles plates, qu’il va falloir mesurer, tracer, découper, ajuster, tout cela sans les casser ni les rayer.
 
Sur les feuilles de ce plastique transparent, adhère une protection qui permet de couvrir les surfaces, afin d’effectuer tous ces travaux sans les abîmer. On l’enlèvera à la fin, une fois tout en place.
 
 
La première étape se joue donc sur la table.
 
 
 
Episode 18 1
 
 
 
S’ensuit alors une longue série d’aller-retours entre l’ULM et la table, avec chaque fois une peu plus à limer, un poil à découper, un rien à râper,.
 
 
Vous avez remarqué qu’au départ, une grande feuille plate peut adopter plusieurs courbures, si elle est découpée judicieusement. 
 
On dit qu’elle est développable.
 
 
C’est une seule feuille qui va constituer le pare-brise et le dessus de la cabine, grâce aux doigts de fée de nos vaillants bénévoles. 
 
 
Episode 18 2
 
 
 
Et voilà le travail !
 
 
Le pare-brise en Lexan s’ajuste. 
 
 
Nos bénévoles en conçoivent une joie sans mélange, ainsi qu’une légitime fierté. 
 
 
Car ajuster tout ça est un vrai défi . Oh pardon, de nos jours, on dit un « challenge » .
 
 
Episode 18 3
 
 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (1)

philippechenevier
  • 1. philippechenevier | 23/10/2018
Super et content de voir la fierté et la satisfaction de l'équipe sur la photo
Vous devez être connecté pour poster un commentaire