Nynja épisodes 19, 20,21

Episode 19 : Accouchement délicat

 

 

Accouchement délicat

 

Depuis des mois que dure la passionnante saga du montage du Nynja, nombre de visiteurs se sont posé la question, parfois sans oser la formuler à voix haute :

- Comment va-t-il sortir de la salle ?
 
Eh bien cette sortie à la lumière s’est effectuée ce samedi 10 novembre, à la faveur d’une journée travaux par ailleurs fort animée.
Nos intrépides travailleurs avaient mesuré de longue date qu’en démontant les ailes, l’empennage, et les roues du train principal, une sortie par la porte principale était possible, avec environ un centimètre de marge.
 
Tous ces éléments étaient donc boulonnés de façon provisoire. Leur démontage, préalable à la sortie de la pièce, s’est effectué dans les jours précédents.
 
Voici le moment de vérité.
 
Un guidage précis depuis l’extérieur s’avère indispensable, car on va faire sortir d’abord un train , décaler le fuselage, sortir l’autre train, puis appuyer sur l’arrière pour sortir la dérive.
 
 
Episode 19 1
 
 
Episode 19 2
 
 
 
Au bout de quelques minutes, l’enfant se présente bien. 
Les bons docteurs s’affairent.
 
 
Episode 19 3
 
 
 

L’inquiétude transparaît un peu sur les visages. Mais inexorablement, le travail se fait

 

Episode 19 4

 

Episode 19 5

 

 
Et c’est ainsi qu’en cette maussade journée d’automne, le Nynja vit le jour !
 
Admirateurs et supporters applaudissent avec enthousiasme.
 
 
 
Img 5840
 
Ce n’est pas tout à fait terminé. Il faut maintenant remonter les roues...
 
 
 
 
Episode 19 6
 
 
Episode 19 7
 
 
 

Et l’on peut maintenant amener doucement la machine vers son nouveau domicile : le hangar, où va se finir le montage, et dont elle sortira pour voler

 

Episode 19 8

 
 

Episode 20 : l'essentiel est d'être bien câblé

 
 
L’essentiel est d’être bien câblé.
 
 
 
Nous restons le souffle coupé devant une oeeeuuuuvre qui, dans une galerie d'art parisienne, s’afficherait à quelques centaines de milliers d’euros sous le nez des clients asiatiques.
 
Et dont les critiques chanteraient sans discontinuer l’importance, tant son relief, sa résonance et l’engagement de l’artiste dans le courant du parasymbolisme diurétique, appellent à une introspection de l’art nouveau. 
 
Eteignons France Culture pendant quelques instants, afin de constater que cette pièce magistrale est l’arrière de la planche de bord. 
 
 
Une véritable oeuvre, en effet, puisque chaque prise, chaque tuyau, et chaque câble est à sa place. La patte de François n’y est pas étrangère.
 
L’engagement des artistes est bien total.
 
Ce sont bien de vrais artistes !
 
 
 
 
Episode 20 1
 
 
 
Afin de vérifier que l’oeuvre d’art ne présentait aucun défaut, Bernard a d’ailleurs déjà effectué une mise sous tension électrique, étape cruciale dans l’assemblage d’un aéronef.
 
Lorsqu’on arrive à mettre le courant sans aucun court-circuit, et que tous les accessoires électriques fonctionnent, lampes, radios, feux de position, c’est qu'un sacré chemin a déjà été parcouru. 
 
 
Note de la Rédaction: Dans les hangars, ça caille.
 
 
 
Episode 20 2 1
 
 
 
Un tas d’autres câbles est en cours de mise en place : Les câbles de commandes, en acier solide, grâce auxquels les pilotes pourront manoeuvrer la machine.
 
Maintenant que les ailes et l’empennage sont remontés de façon définitive, on peut faire courir les câbles d’ailerons, de profondeur, de direction, de compensateur…
 
 
Les câbles de commandes partant vers l’arrière du fuselage s’articulent autour d’un jeu de poulies entre les deux sièges.
Le truc rouge derrière est le filtre à essence. 
 
 
 
 
Episode 20 3 1
 
 
 

épisode 21 des finitions à n'en plus finir

 
 
 
Maintenant que la machine est installée dans le hangar, les montages et boulonnages se font de façon définitive, puisque l’on sait qu’on n’aura plus ( normalement ) à tout redémonter.
 
Ailes, empennages, gouvernes, haubans… Tout cela se met en place pour de bon.
 
 
Encore des supports et des cornières. Les champions de la perceuse et de la lime continuent à s’activer.
 
 
 
Episode 21 1
 
 
 
 
A l’intérieur aussi, les montages prennent un caractère définitif. 
 
 
On observe le double manche central, chaque pilote disposant d’une poignée, et d’un bouton rouge appelé «  alterna » qui permettra d’émettre sur la radio.
 
 
On observe également la poignée de freins montée sur ce manche central. La planche de bord est complète, avec le bouton de contact batterie, bleu, et le petit robinet d’essence, rouge. 
 
 
A gauche de notre leader charismatique Philippe, on peut voir que les entretoises de haubans d’ailes ont été mises en place, signe encore d’un montage définitif.
 
 
 
 
Episode 21 2
 
 
Une première pesée effectuée cette semaine indique 280 Kilos, avec tous les équipements et accessoires à bord.
 
Ceci nous fait estimer un 290 kilos en ordre de vol, une fois monté le parachute de secours. 
 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Vous devez être connecté pour poster un commentaire